Dans la famille Bouillac, la vigne est une grande et belle histoire

Viticulteurs, mais aussi pépiniériste Viticole depuis plus de 50 ans, c’est tout naturellement et très jeune que Jean Pierre Bouillac, propriétaire des Vignobles Bouillac, apprend les métiers de la vigne.  

C’est une vraie passion qui remonte aux racines du vin.

 « Nous travaillons dans le respect des traditions, avec le savoir faire et les secrets des anciens, mais nous sommes aussi constamment à la recherche de nouvelles techniques viti-vinicole. » 


Les anciens durant les vendanges du château du Vie Les anciens durant les vendanges du château du Vie
Les anciens durant les vendanges du château du Vie

Là où tout a commencé

Jean Pierre Bouillac a toujours été passionné et séduit par la sélection des plants de vigne, et la diversité des cépages depuis l’enfance.

Il décide, alors âgé de seulement 14 ans, de devenir pépiniériste comme l’était son père et son grand père.

Ses qualités et son professionnalisme, sont vite reconnus par les plus grands châteaux de la région de Bordeaux. 

Il sélectionne, multiplie, et élève des plants de vigne, qui participeront à l’élaboration des plus grands vins du Monde. 

Vignoble du château du Vieux Puit Vignoble du château du Vieux Puit
Vignoble du château du Vieux Puit

«De mémoire nous travaillons pour les Châteaux Palmer, Rauzan-Ségla, Rauzan-Gassies et Cantemerle en Margaux, mais aussi le Château Canon en St Émilion, le Châteaux Léoville Poyferré en St Julien ou encore le Château de Myrat en Sauternes. Il y en a encore bien d’autres, nous sommes 3eme producteur de Gironde en plants de vigne » 

Le premier challenge

En 1988, le Comte de Pontac décède et ses enfants décident de replanter le vignoble du Château Myrat en Sauternes, en jachère depuis 1976.

Mais la famille apprend avec stupeur que dans quelques mois, s'ils ne replantent pas le vignoble, ils vont perdre les droits de plantation attachés à cette terre et son classement en grand cru.

La difficile et importante mission, c'est Jean-Pierre Bouillac à l’époque âgée de 28 ans, qui en a la responsabilité. 

En seulement quelques semaines, il doit étudier la typicité des sols et sélectionner les cépages et les plants qui conviennent, avant de planter les 22 hectares.

Ce vignoble fait aujourd'hui la fierté de la famille, et la reconnaissance de toute la profession, mais surtout la plus belle réussite de Jean Pierre. 

grands crus classés grands crus classés
grands crus classés

« La famille de Pontac est reconnue depuis 1533, comme l'une des plus prestigieuses familles dans le monde du vin. Ils sont les créateurs du Domaine de Haut Brion, et l'un des descendants, Arnaud de Pontac, est à l’origine de la notion de "Grand Cru".

J’ai donné toute mon énergie, et ma passion dans l’élaboration de mon premier grand projet, cette réussite m’a donné l’envie d’aller plus loin, et d’être l’auteur de mon propre vignoble. » 

Le Château du Vieux Puit

Il a ainsi construit plant par plant le domaine familial, dans l’appellation Blaye côtes de Bordeaux, sous le nom du "Château du Vieux Puit".

Ce puits, au centre de la propriété, en forme d’obus est typique du Nord de la Gironde, son origine et son histoire remontent au XVIe siècle.

La maison familiale a toujours appartenue à la famille Bouillac, aussi loin qu’ils se souviennent, les Allemands en route pour Bordeaux durant la guerre ont puisé dans ce puits sur leur passage.  

château du Vieux Puit château du Vieux Puit
château du Vieux Puit

«J’ai bien-sûr étudié la typicité des terroirs du Blayais, celui-ci est situé sur la rive droite de la Garonne, après Saint-Emilion et juste en face de Margaux, et des autres prestigieuses régions comme le Médoc ou St Julien.

Il y a ici un gros potentiel et un grand avenir de réussite pour les vins de cette appellation.»

La naissance des Vignobles Bouillac

C’est en 2007 que la marraine de Jean Pierre, Mme Vidal, viticultrice depuis plus de 50 ans, lui confie la culture du sa bien aimé propriété, le Château Corps de Loup. Celui-ci fut planté par les parents de Jean Pierre il y a bien longtemps.

La légende raconte qu'en 1589, le Captal de Buch, Seigneur de la Teste, invita son cousin, le Roi Henri IV, à une chasse au loup en forêt médocaine. 

Débuché et blessé, le loup traversa le fleuve près de Pauillac en Médoc et s'en vint mourir en la paroisse d'Anglade, en un lieu qu'on appela par la suite Corps de Loup. 

Le Vert Galant aurait fait forte dévotion au vin fameux du coteau privilégié. 

En souvenir de la chasse royale, les habitants baptisèrent ces deux lieux: Trompe Loup en Médoc et Corps de Loup en Blayais. 

Le vignoble s’étend sur un magnifique terroir que Jean Pierre Bouillac renommera Château Clos du Loup.

C’est la naissance des Vignobles Bouillac. Aujourd'hui Jean-Pierre Bouillac cultive 70 hectares en AOC "Blaye côtes de Bordeaux", un rêve qui n’a cessé de grandir d’année en année.

Amoureux et ambitieux, il élabore et développe la marque : LES MAINS SALES sur des mono-cépages Petit Verdot et Malbec qui surprennent et ravissent les palais des débutants aux plus fins amateurs de bon vins.

Sa passion l'oriente vers des techniques nouvelles toujours au service de la tradition, toujours dans le but de respecter ce précieux fruit et de ne pas « choquer » la matière.

Vinification des Mains Sales Vinification des Mains Sales
Vinification des Mains Sales

« La période des vendanges et des vinifications, est le moment que j’attends avec le plus d’impatience chaque année. Elaborer Les Mains Sales c’est un réel plaisir. Je me suis lancé en 2005, en prévoyant le grand succès de ce millésime. J’ai mis en place pour Les Mains Sales une méthode de vinification très particulière : la vinification intégrale, qui consiste à vinifier dans des petits contenants ou directement en fut de chêne ; à la main ! »

« Je prends mon temps, et j’essaie de faire un maximum de choses manuellement comme on le faisait avant… »  

Château du Vieux Puit; Château Clos du loup; Les M Château du Vieux Puit; Château Clos du loup; Les M
Château du Vieux Puit; Château Clos du loup; Les M

Son atelier du vin

En 2011, Jean-Pierre investi dans un Chai de 2 000m2. C'est son atelier du vin.

Cela permet de développer et améliorer la production de ses vins, déjà reconnus par la profession, qui le récompense de médailles d'argent et d'or depuis plusieurs années.  

Même si les anthocyanes colorent depuis de nombreuses années les mains de Jean-Pierre Bouillac, c’est aujourd’hui une nouvelle et grande aventure qui commence, pour le plus grand plaisir de nos papilles.